Japonaise en kit

July 29th, 2005

Un article de la BBC annonce que ça y est, les Japonais (qui comme vous le savez sont experts en robots) ont fabriqué le robot le plus ressemblant à un humain jamais construit: Repliee Q1. Peau en silicone, elle parle, elle bouge la tête, les mains, cligne des yeux, elle respire même. Le professeur Hiroshi ISHIGURO de l’université d’Osaka explique que “les gens oublient que c’est un androïde quand ils inter-agissent avec elle. Consciemment, il est évident que c’est une androïde, mais inconsciemment, nous réagissons à cet androïde comme si c’était une femme.
Voilà qui nous rapproche de plus en plus de la vision des androïdes de Masamune SHIROW dans “Ghost in the shell”. Je pense aussi à la présentation au tout début du film “A.I.” de Steven SPIELBERG, et surtout à la vidéo de “Can you keep a secret?” de Hikaru UTADA où on voit un androïde de ce type.

Ergo Proxy

July 27th, 2005

Voilà la bande annonce de Ergo Proxy, la nouvelle série de manglobe, les créateurs de l’excellent Samurai Champloo, avec le scénariste de Ghost in the shell - Stand alone complex et Cowboy bebop (deux de mes anime préférés de tous les temps)!! L’héroïne est super mignonne, les dessins sont super beaux! En gros tous les ingrédients pour une série de S.F. qui va déchirer!! Je sens que je vais adorer! (Alors mon ptit Pasuku-sama, à quand ton blog qu’on en parle? ^___^)

Antimatière

July 27th, 2005

Alors que le troisième album d’Antimatter intitulé “Planetary Confinement” vient de sortir (vous pouvez écouter le morceau “Legions” extrait de cet album), Duncan PATTERSON quitte le groupe. Si vous connaissez déjà Antimatter c’est que vous connaissez un de mes groupes préféres: Anathema, dont Duncan était le bassiste. Et si vous ne connaissez pas encore, vous pouvez découvrir ce groupe avec “Unreleased 1998-2003“, un album virtuel offert en libre téléchargement (avec sa jaquette et tout). Cet album rassemble des inédits de concert, des versions démo et des versions acoustiques de morceaux des deux premiers albums.

À écouter un soir dans la pénombre, en fumant et en buvant, tranquillement installé dans un canapé.

Ginger frolic

July 26th, 2005

J’ai enfin pu mettre la main sur l’album de ce groupe! Il a fallu que j’insiste auprès d’un vendeur de la fnuc puis que je fouille moi-même dans les tiroirs du rayon indépendants mais j’ai fini par trouver. Un premier album intitulé “Keyboard in a tree”. J’ai découvert ce groupe lors d’un passage dans une émission sur une chaine obscure où ils étaient présents, tous en pantalon noir et cravate noire sur chemise rouge. Ils ont diffusé la vidéo de “Trouble bubble” où on voit en caméra subjective depuis un lecteur de code barre d’une caisse de supermarché une caissière passer toutes sortes d’objets au rayon rouge. J’ai tout de suite été attiré par le son du groupe: des vieux synthés mais à l’ancienne! Une bonne basse qu’on entend. Des mélodies tranquilles et des belles petites harmonies vocales. Pour vous faire une idée du style voici des extraits de Trouble bubble et A week tirés du site officiel du groupe. Ah oui, ils chantent en Anglais mais ils sont de Bordeaux.

Dir en grey

July 26th, 2005

Je suis allé dimanche soir à l’Olympia pour voir Dir en grey. Pour situer pour ceux qui ne connaissent pas c’est le chef de file des groupes de visual rock au Japon depuis que X-Japan a disparu. Première surprise: il y avait du monde, salle pleine. En première partie il y avait eths (un groupe Marseillais)… qui était comme je m’y attendais (j’avais déjà écouté leur démo, Autopsie, Samantha et le dernier album Sôma): des gros riffs bien lourds, et la chanteuse Candice dont le petit corps contraste effectivement beaucoup avec sa voix death. Par contre on comprend rien de ce qu’elle dit même si les paroles sont en Français. Corps pliés vers le bas, cheveux qui balayent le sol, ça gueule. Le bassiste a des dreads de 50cm qu’il fait tournoyer en suivant la rythmique façon hélicoptère. Il paraît que c’est Dir en grey qui les a invités, en tous cas les fans qui étaient venus pour Diru ont clairement fait savoir qu’il étaient impatients que ça finisse entre chaque chanson, la chanteuse obligée de dire qu’ils ont encore droit à deux chansons, uuuf! C’est dur de faire une première partie, encore plus si c’est un groupe japonais on dirait. Ils ont quand même joué un morceau que j’aime bien: Samantha.

Ensuite attente et enfin Dir en grey arrive. La salle était majoritairement féminine, les fringues majoritairement du noir et du rouge (façon concert de Manson), et il y en avait pas mal qui hurlaient les noms d’un membre du groupe (façon groupie japonaise). Moi j’avais trop chaud. Je suis déçu quand même par l’acoustique de la salle: la basse ça allait par contre le son des grattes, les sons clairs ça allait encore, mais les grattes saturées c’était très très criard, et en plus le volume était très fort, vraiment assourdissant. Je me demande si l’Olympia est fait pour ce genre de son. Il faut aussi que je précise que je ne suis pas un mégafan de Dir en grey: j’aime bien quelques chansons mais ce n’est pas mon groupe favori, pour moi le groupe ultime c’est Luna Sea. Ils ont quand même joué quelques morceaux que j’aime bien (Shokubeni, The final, Dead tree…). Le chanteur est encore plus petit que Candice et encore plus fou, il a des convulsions sur scène pendant que l’écran derrière eux retransmet des images d’explosions atomiques, de soldats, des deux drapeaux japonais… J’aurais préféré qu’ils diffusent les musiciens en train de jouer pour qu’on voie mieux.

En tous cas quand j’ai découvert il y a quelques années Dir en grey (en écoutant Macabre, l’album avec les petites billes dedans) si on m’avait dit tiens ils joueront à l’Olympia, j’avoue que je n’y aurais pas cru. La musique japonaise commence peut-être à prendre une certaine ampleur en France après toutes ces années… À quand B’z ou Fake? en concert ici (même à la Loco peu importe)?

Si vous avez envie d’en lire plus, un entretien ici, des photos et compte-rendu ici et .

Death Note

July 17th, 2005

En ce moment je lis ce manga de Takeshi OBATA (dont sont sortis en France le dispensable “Rampou” et “Hikaru no Go”). L’histoire part d’un fait très simple: un lycéen trouve un carnet, le “death note”. Il suffit d’écrire le nom d’une personne dedans pour qu’elle meurre dans les 40 secondes qui suivent… Il décide de s’en servir pour nettoyer le monde des criminels. Très vite, il est traqué par L, un mystérieux détective que personne n’a jamais réussi à voir ou à rencontrer.

L’histoire est prenante et ce qui m’a frappé aussi, c’est l’évolution graphique: on se rapproche plus de Shô TAJIMA dans “M.P.D. Psycho” que de “Hikaru no Go”. Et puis devinez de quoi se sert “L” pour entrer en contact avec les autres? Un PowerMac avec l’écran Apple! Ainsi qu’un PowerBook G4! Il est bon ce Takeshi!

ポッドキャスト

July 14th, 2005

Voilà quelques semaines que j’essaye le podcast d’Apple… C’est une sorte de mélange entre blog audio et radio à la carte, qui se télécharge tout seul et se met tout seul sur mon iPod. Bref j’ai rien à faire à part écouter… et bien sûr m’abonner (gratuitement) aux podcasts qui m’intéressent. Le premier truc que j’ai fait (vous devinez pas?) c’est d’aller dans la liste des podcasts (qui se charge toute seule dans iTunes 4.9) et de regarder dans “international” puis “Japon”…
J’ai trouvé quelques trucs: “Comme ça du Japon” (fait par un Français), J-ENT radio (généraliste sur la pop-culture asiatique), Otaku generation (Ha ha ha), Tôkyô calling…
Moi qui n’écoute quasiment jamais la radio, me voilà servi. Je n’ai pas trouvé de podcast qui passerait du rock jap, mais comme c’est nouveau je pense que va pas tarder à venir…

Autre petit truc que j’ai découvert, et ça vraiment c’est terrible, c’est un widget qui trouve tout seul les paroles des chansons qui passent dans iTunes! Et le petit plus c’est qu’il affiche même la jaquette du disque! Bon, il trouve pas à tous les coups mais il a réussi à trouver des trucs très variés (j’ai mis en lecture aléatoire pour voir), genre: The Brilliant Green, Theatre of Tragedy, The Vines, A perfect circle, Portishead, globe (il affiche les kanji) par contre il n’a pas trouvé: “Rise” le générique de début de GITS-SAC, “Above the clouds” de meister, “I can’t be cool” de Ilaria Graziano, “Never” de Terranova (enfin si mais avec des trous!), “Spacejunk” de Bel Canto (mais avec des caractères bizarres), Slowdive, Chie Kajiura, My little lover, Kagrra, Cornelius (à part qu’il affiche quand même les jaquettes). Et quand il trouve pas les paroles il propose de faire une recherche sur google.

Pour télécharger cette petite merveille (faite par un Japonais) si vous avez déjà iTunes et Tiger, c’est petit (55K) c’est gratuit et ça s’appelle Sing that iTune!

Voilà maintenant quand j’écoute une chanson dans iTunes, j’appuie sur une touche et hop j’ai les paroles! (^O^)

“We’ve been up north before, so now we’re heading east.
East is where it started.
Yeah, east is where is all began.
East is the rising sun, the starting point where all things join.”

iPod flea

July 10th, 2005

Après le iPod, le iPod mini, le iPod shuffle, Apple présente le iPod flea, le plus petit baladeur mp3 au monde! Grand comme un tic-tac, il permet de lire 1 morceau en boucle pendant une heure! Il est vendu avec plein d’accessoires sympa comme le montre cette vidéo promotionelle.

Le monde vu d’en haut

July 8th, 2005

Sur le moteur de recherche google on peut maintenant regarder la carte du monde. Ici c’est Paris (vous pouvez vous rapprocher en cliquant sur le +). Et puis ça c’est là où j’aimerais bien retourner bientôt.

On peut plus rien dire!

July 8th, 2005

Une vidéo d’une chanson de Didier Bourdon (un des inconnus) sortie récemment. Le propos me parle et en plus c’est marrant. Et chantilly sur les fraises, il a un powerbook! ^___^