Kafka sur le rivage

January 22nd, 2006

“Parfois, le destin ressemble à une tempête de sable qui se déplace sans cesse. Tu modifies ton allure pour lui échapper. Mais la tempête modifie aussi la sienne. Tu changes à nouveau le rythme de ta marche, et la tempête change son rythme elle aussi. C’est sans fin, cela se répète un nombre incalculable de fois, comme une danse macabre avec le dieu de la Mort, juste avant l’aube. Pourquoi? Parce que cette tempête n’est pas un phénomène venu d’ailleurs, sans aucun lien avec toi. Elle est toi-même, et rien d’autre. Elle vient de l’intérieur de toi.”

“Une fois la tempête passée, tu te demanderas comment tu as fait pour la traverser, comment tu as fait pour survivre. Tu ne seras pas très sûr, en fait, qu’elle soit vraiment achevée. Mais sois certain d’une chose: une fois que tu auras essuyé cette tempête, tu ne seras plus le même. Tel est le sens de cette tempête.”

Haruki MURAKAMI

Nana 11

June 7th, 2005

Couverture du tome 11 de Nana (manga)

Ça y est! Nana tome 11 est sorti! Youpiiii!

Histoire du blog

May 13th, 2005

Blog story (couverture)

Il paraît qu’on finit toujours par se demander pourquoi on fait un blog. J’ai lu ça sur un blog, et je me souviens m’être dit que dans mon cas ce n’est pas vrai: je me suis plutôt demandé pourquoi j’en ferais un?
Je ne suis pas spécialiste des blogs et j’ai vraiment appris plein de trucs avec ce petit bouquin écrit à deux mains par Cyril FIEVET (auteur d’un bouquin sur Steve JOBS —donc quelqu’un de bien— ainsi qu’un “Que sais-je?” sur les robots) et Emily TURRETTINI. Comme le fait que la plus grosse quantité de blogs par chez nous ce sont les “skyblogs”, ces choses improbables mises en place par une radio qui a oublié sa vocation première et fait naître des blogs de djeunz où toi aussi mets la tête de tes potes prise en classe avec ton téléphone mobile qui fait des photos et puis que ça c mé cop1 ke jlé kiff tro kiss mon bb tralala c’est fatiguant de taper sur un clavier y a trop de touches et la langue française c’est relou y a trop de lettres dans les mots. Je suis fatigué des doigts et du cerveau. En même temps, je viens de rajouter un lien vers un de ces skyblogs dans mes liens, tout le monde a ses petites faiblesses.

Qu’est-ce qui pousse les gens à faire des blogs? Quels sont les différents types de blogs? Pourquoi les blogs se développent-ils autant? Les blogs vont-ils remplacer le journalisme? Quel a été le premier blog? Quels sont les blogs les plus connus? Tout est-il bloguable? Et vous, pourquoi bloguez-vous?

Blog story de Cyril FIEVET et Emily TURRETTINI, éd. Eyrolles.

La joueuse de go

March 11th, 2005

La joueuse de go (couverture)

Les damiers gravés sur les tables de granit, après des milliers de parties, sont devenus visages, pensées, prières.
Serrant dans mon manchon une chaufferette en bronze, je tape du pied pour me dégeler le sang. Mon adversaire est un étranger venu directement de la gare. Tandis que la lutte s’intensifie, une chaleur douce me pénètre. La lumière du jour décline et les pions se confondent. Soudain, quelqu’un craque une alumette. Une bougie apparaît dans la main gauche de mon adversaire. Les autres joueurs sont partis. Je sais que Mère sera malade de voir sa fille rentrer si tard. La nuit est descendue du ciel et le vent s’est levé. Pour protéger la flamme, l’homme la couvre avec la paume de sa main gantée. Je sors de ma poche une fiole d’alcool blanc qui me brûle la gorge. Je la mets sous le nez de l’inconnu. Il la regarde, incrédule. Son visage est barbu et on ne distingue pas son âge. Une longue balafre commence au sommet de son sourcil et traverse son œil droit qu’il garde fermé. Il grimace et vide la fiole d’un trait.
La lune est absente cette nuit, le vent gémit comme un nouveau-né. Là-haut, un dieu affronte une déesse en bousculant les étoiles.
L’homme compte et recompte les pions. Battu de dix-huit points, il pousse un soupir et me tend sa bougie. Il se lève en déployant sa taille de géant, ramasse son bagage et s’en va sans se retourner.
Je range les pions dans leurs pots de bois. Ils crissent sous mes doigts. Je suis seule, avec mes soldats, mon orgueil rassasié. Aujourd’hui, je fête ma centième victoire.

La joueuse de go de Shan SA, éd. Grasset, Folio.

Otaku

March 6th, 2005

otaku

Non, ce bouquin n’a rien à voir avec les otaku du film de Beineix. C’est une anticipation en niveaux de gris qui raconte la venue de deux jeunes japonais en France pour réaliser une performance. Ambiance désabusée et déshumanisée. Manifs et non-implication. Réalité et jeu vidéo.
Bon, je ne suis pas particulièrement fan du style graphique, et la fin me laisse un peu sur ma faim. Mais ça se lit vite et il y a quelques passages sympa (comme celui où ils retrouvent d’autres Japonais et commentent la France, qu’ils trouvent sale et usée).

“Je crois que nous avions compris qu’internet ne changerait rien à nos vies. Nous ne rencontrerions pas plus de gens. Tout au plus cela nous permettrait de témoigner de ce que nous avions vécu, de qui nous avions été.”

Otaku - dessin: Ivan BRUN - scénario: Lionel TRAN - éditeur: Les requins marteaux